Penchée la Tour de Pise

Le Penchée la Tour de Pise ou simplement la Tour de Pisais (La Torre di Pisa) le campanile, ou clocher indépendant, de la cathédrale de la ville italienne de Pise. Il est situé derrière la cathédrale et constitue la troisième structure du Campo dei Miracoli («champ de miracles») de Pise.

La Tour de Pise

La penchée Tour de Pise est une icône culturelle qui symbolise peut-être la capacité humaine de défier parfois presque la nature. Beaucoup d’observateurs sont surpris de constater que la tour n’a pas cédé à la loi de la gravité, bien qu’elle risque de s’effondrer. La penchée Tour de Pise se penche par accident, pas par intention – elle a pourtant été construite de manière à résister à l’attraction de la gravité. La tour présente également une beauté et une élégance inhabituelles, à tel point que même si elle n’était pas une tour penchée, elle attirerait l’attention en tant qu’objet culturel. La tour a commencé à se pencher vers le sud-est peu de temps après le début des travaux de construction en 1173, en raison de la mauvaise fondation de la fondation et du substrat meuble qui a permis à la fondation de se déplacer.

La Tour de Pise était une œuvre d’art réalisée en trois étapes sur une période d’environ deux cents ans. La construction du premier étage du campanile de marbre blanc a commencé le 9 août 1173, une période de succès militaire et de prospérité. Ce premier étage est entouré de piliers à chapiteaux classiques, adossés à des arches aveugles. Aujourd’hui, il est toujours intact, malgré des siècles de temps et de temps.

La hauteur de la tour est à 55,86 mètres (183,27 pieds) du sol du côté le plus bas et à 56,70 mètres (186,02 pieds) du côté le plus élevé. La largeur des murs à la base est de 4,09 mètres (13,42 pieds) et au sommet de 2,48 mètres (8,14 pieds). Son poids est estimé à 14 500 tonnes. La tour a 294 marches.

Construction

Il existe une controverse sur l’identité de l’architecte de la penchée Tour de Pise. Pendant de nombreuses années, le dessin a été attribué à Guglielmo et à Bonanno Pisano, un artiste de Pise bien connu résidant au XIIe siècle, célèbre pour ses moulages en bronze, en particulier dans le Duomo de Pise. Pisano quitta Pise en 1185 pour Monreale, en Sicile, pour ensuite revenir mourir dans sa ville natale. Son sarcophage a été découvert au pied de la tour en 1820.

La tour a d’abord acquis un maigre après la construction du troisième étage en 1178, en raison d’une simple fondation de trois mètres installée dans un sous-sol instable et faible. Cela signifie que la conception était imparfaite depuis le début. La construction fut par la suite interrompue pendant presque un siècle, car les Pisans étaient presque toujours engagés dans des batailles contre Gênes, Lucca et Florence. Cela a laissé le temps au sol sous-jacent de s’installer. Sinon, la tour aurait presque certainement basculé. En 1198, des horloges ont été temporairement installées sur la construction inachevée.

En 1272, la construction reprit sous Giovanni di Simone, architecte du Camposanto. Quatre autres étages ont été construits en angle pour compenser l’inclinaison. La construction fut de nouveau interrompue en 1284, lorsque les Pisans furent vaincus par les Génois lors de la bataille de Meloria.

Le clocher n’a finalement été ajouté qu’en 1372. Il a été construit par Tommaso di Andrea Pisano, qui a réussi à harmoniser les éléments gothiques du clocher avec le style roman de la tour. Il y a sept cloches, une pour chaque note de la gamme majeure musicale. Le plus grand a été installé en 1655.

Histoire

Galileo Galilei aurait largué deux boulets de masse différente de la tour pour démontrer que leur vitesse de descente était indépendante de leur masse. Cette histoire, bien que rapportée par l’étudiant de Galileo, est largement considérée comme une légende.

En 1838, un architecte, Alessandro Della Gherardesca, a creusé une passerelle autour de la tour pour redonner vie à la base. Cela a provoqué une inondation de la base et une augmentation de l’inclinaison.

Benito Mussolini a ordonné que la tour soit remise en position verticale, du béton a donc été coulé dans ses fondations. Cependant, le résultat fut que la tour s’enfonça plus profondément dans le sol.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les Alliés ont découvert que les nazis l’utilisaient comme poste d’observation. Un humble sergent de l’armée américaine s’est brièvement vu confier le sort de la tour. Sa décision de ne pas faire appel à une frappe d’artillerie a sauvé l’édifice.

Le 27 février 1964, le gouvernement de l’Italie a demandé une aide pour empêcher le renversement de la tour. Il a toutefois été jugé important de conserver la tendance actuelle, en raison du rôle vital que cet élément a joué dans la promotion de l’industrie du tourisme de Pise.

Un groupe de travail multinational composé d’ingénieurs, de mathématiciens et d’historiens a été constitué et réuni aux Açores pour discuter des méthodes de stabilisation. Après plus de deux décennies de travail sur le sujet, la tour a été fermée au public en janvier 1990. Tandis que la tour était fermée, les cloches ont été enlevées pour alléger le poids et des câbles ont été serrés autour du troisième niveau et ancrés à plusieurs centaines de mètres. Les appartements et les maisons situés dans l’allée de la tour ont été libérés pour des raisons de sécurité. Après une décennie d’efforts de reconstruction et de stabilisation, la tour a été rouverte au public le 15 décembre 2001. Il a été constaté que la maigreur augmentait en raison de la dilatation et de la contraction des travaux en pierre dus à la chaleur du soleil. Cela fonctionnait en combinaison avec les fondations plus douces du côté inférieur. De nombreuses méthodes ont été proposées pour stabiliser la tour, notamment l’ajout de 800 tonnes de contrepoids en plomb à l’extrémité surélevée de la base. La dernière solution pour empêcher l’effondrement de la tour était de redresser légèrement la tour à un angle plus sûr, en enlevant 38 mètres cubes de sol sous l’extrémité surélevée. La tour est déclarée stable depuis au moins trois cents ans.

En 1987, la tour a été inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO de Campo dei Miracoli avec la cathédrale, le baptistère et le cimetière voisins.

Informations techniques

Vue levée
  • Élévation de la Piazza dei Miracoli: environ 2 mètres (6 pieds, DMS)
  • Hauteur: 55 863 mètres (8 pieds), 8 étages
  • Diamètre extérieur de la base: 15.484 mètres
  • Diamètre intérieur de la base: 7.368 mètres
  • Angle d’inclinaison: 13 degrés
  • Poids: 14 700 tonnes
  • Épaisseur des murs à la base: 2,4 mètres
  • Nombre total de cloches: 7, à l’échelle musicale, dans le sens des aiguilles d’une montre
    – 1ère cloche: L’assunta, coulée en 1654 par Giovanni Pietro Orlandi, pèse 3 620 kilogrammes
    – 2ème cloche: il Crocifisso, coulée en 1572 par Vincenzo Possenti, pesant 2 462 kilogrammes
        – 3ème cloche: San Ranieri, coulé en 1719-1721 par Giovanni Andrea Moreni, pèse 1 448 kilogrammes (3 192 livres)
        – 4ème cloche: La Terza (première petite), coulée en 1473 et pesant 300 kilogrammes (661 livres)
       – 5ème cloche: La Pasquereccia, coulée en 1262 par Lotteringo, pèse 1 014 kilogrammes (2 235 livres)
        – 6ème cloche: il Vespruccio (deuxième petit), coulé au XIVe siècle et refait en 1501 par Nicola di Jacopo, pèse 1 000 kilogrammes (2 205 livres).
        – 7ème cloche: Del Pozzetto, coulé en 1606, pèse 652 kilogrammes (1 437 livres)
  • Pas du clocher: 294

Références

  • Bicknell, Julian, and Steve Chapman. Great Buildings Model Kit: The Parthenon, the Taj Mahal, the Leaning Tower of Pisa, Monticello. New York: Clarkson Potter, 1995. ISBN 9780517883501
  • Nasht, Simon, Marco Visalberghi and Hal Linden. Fall of the Leaning Tower. South Burlington, VT: WGBH Boston (video), 1999. ISBN 9781578072088
  • Shrady, Nicholas. Tilt: a skewed history of the Tower of Pisa. New York: Simon & Schuster, 2003. ISBN 9780743229265
  • Williams, Kim. “Nexus: architecture and mathematics.” Collana Gli studi 2 Fucecchio (Firenze): Edizioni dell’Erba, 1996. ISBN 9788886888042

Liens externes

Tous les liens ont été récupérés le 22 juin 2018.

Crédits

Les rédacteurs et les éditeurs de New World Encyclopedia ont récrit et complété l’article de Wikipédia conformément aux normes de la New World Encyclopedia. Cet article est conforme aux termes de la licence Creative Commons CC-by-sa 3.0 (CC-by-sa), qui peut être utilisée et diffusée avec une attribution appropriée. Un crédit est dû aux termes de cette licence, qui peut faire référence aux contributeurs de la New World Encyclopedia et aux bénévoles généreux de la Wikimedia Foundation. Pour citer cet article, cliquez ici pour obtenir une liste des formats de citation acceptables. L’historique des précédentes contributions de wikipédiens est accessible aux chercheurs ici:

L’histoire de cet article depuis son importation dans l’Encyclopédie du Nouveau Monde:

Remarque: certaines restrictions peuvent s’appliquer à l’utilisation d’images individuelles sous licence distincte.


Source de la page: https://www.newworldencyclopedia.org/entry/Leaning_Tower_of_Pisa
Traduit par Laura Beoschat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *